Le métier d’orthopédagogue, selon Angélique Prost, présidente de l’EFO

Le métier d’orthopédagogue, selon Angélique Prost, présidente de l’EFO

Le métier d’orthopédagogue, selon Angélique Prost, présidente de l’EFO


Mme  Angélique PROST, Orthopédagogue  en libéral, présidente EFO (Ecole Française d'Orthopédagogie).





Le métier d'orthopédagogue, présentation





J’accompagne des apprenants, de la grande section de maternelle à la terminale, quelques étudiants en étude supérieure. Il m’arrive ponctuellement d’accompagner des adultes en reprise d’études par exemple. Le point commun entre tous, réside dans des situations de difficultés d’apprentissage.





Rôle de l’orthopédagogue





Ce n’est  ni du soutien scolaire, ni du coaching. Notre rôle est un peu différent. Nous cherchons à comprendre la cause de difficultés ou de l’échec scolaire.





Exemples : Pourquoi un enfant ne réussit pas en maths, pourquoi il ne réussit pas à s’organiser, n’arrive pas à apprendre… Toutes ces situations entraînent un sentiment d’échec, de la démotivation qui peut suivre jusqu’à l’âge adulte. Il nous faut donc trouver les leviers de remédiation pour arriver à emmener  l’apprenant vers son objectif.





En quoi consistent les séances chez un orthopédagogue?





Je ne peux parler que pour les séances que mènent des orthopédagogues issues de l’EFO. C’est donc une vision des séances d’orthopédagogie.





A l’EFO, nous disons souvent qu’on a deux jambes : la jambe pédagogique et la jambe exécutive. On va donc suivre un process, le process métaCLAP, qui va amener à travailler à la fois sur les stratégies d’apprentissage de l’élève et en même temps sur les fonctions exécutives. Nous devons organiser le travail sous ces deux aspects là.





Nous allons donc élaborer un plan d’intervention qui va naviguer du plan pédagogique au plan exécutif pour que le cheminement de pensée puisse se faire et que l’élève arrive à apprendre, à réfléchir, à mémoriser ou à comprendre.





Dans quelles situations fait-on appel  à un orthopédagogue ?





Ça dépend de l’âge de l’enfant ! Du primaire au lycée, c’est souvent suite au bulletin scolaire : mauvais résultats ou constat et observations des enseignants que l’élève décroche ou n’est pas dans les attendus.





Après observation on peut réorienter l’enfant : orthophoniste, pédopsychiatre, ou autre, si nous constatons un besoin prioritaire de rééducation autre que l’orthopédagogie. Ou bien, nous pouvons démarrer un suivi.





Chez les petits, certains professionnels peuvent repérer des faiblesses exécutives et nous les adressent pour de la prévention. Ou bien, les enseignants repèrent que les élèves n’arrivent pas à installer les compétences scolaires de base, ou que l’élève présente un stress de performance trop important. Il faut garder en tête, que l’orthopédagogue interviendra sur la régulation émotionnelle, si elle est liée à des situations d’apprentissage, nous ne sommes psychologue.





En reprise d’étude, chez les étudiants c’est souvent le bouche à oreille.





En quelques mots : L’ORTHOPÉDAGOGIE, c’est ce qui va permettre aux apprenants de mieux se connaitre, afin de trouver leur plein pouvoir exécutif et leur stratégie propre. Nous sommes des facilitateurs d’apprentissage.





Collaborateur, intervenant à l’Ecole Française d'Orthopédagogie  :





Steve MASSON, chercheur en neuro-éducation intervient une fois par an.





Partenariat avec des orthopédagogues canadiennes.





Partenariat avec L’entreprise lyonnaise Acte4 talents ! C’est un tiers lieu, un espace de coworking, ils sont en recherche sur tout ce qui est soft skills. Partenariat de salle ! Nous sommes très proches de la fondatrice, c’est la première entreprise  à mission lyonnaise.





Qualités requises :





Faire preuve de créativité, de flexibilité, de curiosité. Avoir une bonne capacité d’analyse, d’adaptabilité, et de recherche. Avoir la capacité à travailler seul.





Qu’attendez-vous du réseau Réferlib ?





De la visibilité pour les stagiaires, une facilité dans la prise de rendez-vous.





Etre dans un  réseau de professionnel afin de faciliter notre travail dans l’orientation vers ces autres professionnel, se sentir moins seul. Avoir la possibilité d’échanger nos pratiques professionnelles.





Pour plus de renseignements sur EFO, rendez vous ici