Rodolphe Oppenheimer nous parle de sa profession de psychothérapeute psychanalyste

Rodolphe Oppenheimer nous parle de sa profession de psychothérapeute psychanalyste

Rodolphe Oppenheimer nous parle de sa profession de psychothérapeute psychanalyste


Rodolphe Oppenheimer, Psychothérapeute, psychanalyste, formateur, auteur de nombreux ouvrages dont "Une vie heureuse, mode d’emploi", et "Peurs, angoisses, phobies". Deux ouvrages accessibles au plus grand nombre.





Rodolphe Oppenheimer est Psychothérapeute psychanalyste et formateur. Il nous explique en quoi cela consiste :





Je suis psychothérapeute et psychanalyste, je travaille en psychanalyse traditionnelle comme en thérapie comportementale et cognitive avec l'appuie de la réalité virtuelle, j'ai consacré deux ouvrages sur ces sujets " Se libérer des troubles anxieux par la réalité virtuelle" Ed Eyrolles et "Psychothérapies et réalité virtuelle" Ed Odile Jacob. J'ai tendance à dire que les TCC peuvent être à l'image d'un anti inflammatoire qui agit immédiatement et la psychanalyse est à l'image des antibiotiques prend plus de temps mais va sans doute plus au fond des choses





Quelles sont vos spécialités en lien avec votre profession de psychothérapeute psychanalyste ?





J’accompagne les adolescents et les adultes pour des phobies, des dépressions, des addictions, des troubles anxieux généralisé, un harcèlement, mais aussi des projets de vie, l’accompagnement vers un mieux être





En quoi consiste votre travail de psychothérapeute ?





Aider les personnes en questionnement comme en souffrance, être empathique à l'écoute sans aucun jugement





La profession de psychanalyste a t’elle évolué ces dernières années. Dans quelle mesure ?





Pour ma part, je l’ai faite évoluer depuis que je la pratique. Ne sommes nous pas au web 2.0 et bientôt 3.0. Sans caricaturer, j’ai remplacé des hochements de tête par des échanges qui se rapprochent du dialogue Socratique, une demande se fait ressentir sur des séances plus interactives. Il faut savoir s’adapter aux demandes des patients et ne pas leur imposer un cadre rigide et froid. Revenons à l’essentiel, aider le patient à se sentir mieux et dépasser son passé.





Qu aimeriez vous dire à un jeune qui veut s'orienter vers la profession de psychologue ?





De privilégier l’empathie, labienveillance, la clinique à la seule théorie. Beaucoup de mes élèves disent « nous avons tout parcouru pendant nos études, mais comment se passent les consultations d’un point de vue pratique ? » De jeunes psychologues peuvent parfois craindre de ne pas être légitimes. Parfois certains semblent dans une forme de toute puissance qui peut laisser penser à un manque d’humanisme.





A la lumière de ces éléments, il s’agit peut être d’ajuster le curseur entre professionnalisme et humanisme.





Pour accéder à de plus amples informations sur Rodolphe Oppenheimer et accéder à ses ouvrages, cliquez ici