Zoothérapie

https://referlib.com/wp-content/uploads/2022/02/agnes_D-300x200.png

Agnes Dumortier
, “La Zoothérapie, un soin alternatif non médicamenteux”

  • « [La zoothérapie] est un soin alternatif non médicamenteux qui se pratique avec un animal médiateur soigneusement sélectionné et éduqué. Le travail se fait sous forme d’ateliers soit en individuel soit en petit groupe de trois patients maximum. »
    François BEIGER
  • Zoothérapie « L’enfant et la médiation animale - Une nouvelle approche par la zoothérapie » - 2021 – Ed. Dunod – p 15 (Réédition)
    Concernant les émotions des animaux, Cf. l’ouvrage du biologiste Marc BEKOFF dans lequel il dialogue avec différentes théories scientifiques « Les émotions des animaux » - Ed. Rivages – 2018 (Réédition)
    Cf. à ce sujet Violaine GRAU « La puissance de l’animal thérapeute – Pratiquer l’accompagnement en Reliance avec le chien », 2020 – Chronique Sociale
    Les premières prémices de la zoothérapie datent du XVIIIème siècle. William TUKE (Angleterre – 1732-1822) a confié à des malades mentaux différents animaux qui ont contribué à leur apaisement, à la réduction de leurs angoisses ; en s’occupant des animaux ils s’occupent d’eux mêmes.
    La zoothérapie s’adresse principalement à des personnes en situation de vulnérabilité (en situation de handicap psychique, physique, mental ; personnes âgées aux multiples pathologies ; personnes souffrant d’un syndrome post traumatique, d’un burn out, d’une instabilité relationnelle ; personnes incarcérées…).
  • Le médiateur par l’animal est un professionnel diplômé des secteurs social, de la santé, et/ou de l’enseignement spécialisé. Il a bénéficié d’une formation complémentaire en zoothérapie sérieuse qui lui permet d’exercer son activité. Il doit en outre respecter la législation de son pays pour présenter l’(les) animal(aux) au public afin que toutes les règles de sécurité et d’hygiène soient respectées (en France possession de l’ACACED).

La zoothérapie mise sur plusieurs atouts qu’apporte notre relation à l’animal :

  • - Un travail dans le cadre de la rencontre des émotions ; celles de l’animal, du professionnel et de la personne accompagnée ; la dimension non verbale permet la construction d’une relation de confiance.
    - Une sensation au toucher qui apaise ; chien, chat, lapin, cheval, âne, cochon d’inde sont particulièrement appréciés dans ce cadre
    - Des mimiques et attitudes qui peuvent contribuer aussi à l’apaisement ; poissons dans un aquarium ou un bassin, poules, oiseaux, chat…
    - Une responsabilité qui se construit ; s’occuper d’un animal, le brosser, le nourrir, le caresser, le mettre en confiance, le promener en laisse permet à la personne de construire un lien de responsabilité
    - Un travail de « reliance » avec son histoire est possible dans une relation triangulaire ; le chien en particulier, permet de libérer la parole et d’exprimer au professionnel des sentiments, vécus, émotions en présence d’un témoin silencieux et de confiance.Cette liste n’est pas exhaustive tant la relation entretenue entre une personne et un animal est personnelle, inscrite à la fois dans l’instant et dans le temps, au coeur d’une histoire unique…
    « Prends soin de ton chien, tu vivras l’instant et tu prendras soin de toi » (auteur anonyme)

Retrouvez Agnès sur Referlib.com